Actualité Meanwhile, les temps modernes libérés !

Meanwhile, les temps modernes libérés !

Meanwhile est le seul acteur en France à dédier son activité à la conception et à la fabrication de solutions sur mesure à base de robots mobiles collaboratifs…pour que …« pendant ce temps-là, les femmes et les hommes puissent se concentrer sur des tâches à forte valeur ajouté ». Entretien avec Sacha Stojanovic, le dirigeant de cette startup créée fin 2017.

La création de Meanwhile est directement liée à votre histoire, pouvez-vous nous la raconter ?

Sacha Stojanovic NBSacha Stojanovic : J’ai toujours été passionné par les robots ; tout petit j’adorais le film « Les temps modernes » de Charlie Chaplin. Tout naturellement, j’ai démarré ma carrière dans la robotique en 1996. Très vite, j’ai créé mon entreprise qui a été rachetée par ABB puis j’ai intégré Assystem. En 2016, alors que je travaillais sur un projet pour la Fête des Lumières à Lyon, j’ai eu un déclic. Ce que je faisais n’était plus en phase avec mes valeurs. Je voyais bien que la montée en puissance de la robotisation se faisait au détriment des emplois. Pour moi, l’innovation n’a lieu d’être qu’à la condition qu’elle soit au service de l’Être. C’est mon crédo et c’est ainsi que Meanwhile est née il y a 6 mois, une entreprise spécialisée dans la conception de solutions à base de robots collaboratifs et plus particulièrement de Cobots Mobiles … pour que la machine soit être au service de l’homme et pas l’inverse … Et il y a énormément de domaines dans lesquels nos robots peuvent intervenir, les usages sont à l’infini : prise en charge et distribution de matériels, accueil sécurisé des visiteurs dans un immeuble, surveillance et protection des bureaux, etc…

Aujourd’hui, vous êtes le seul acteur en France dans votre activité, comment avez-vous élaboré vos solutions ?

Pour aller plus vite, nous nous sommes appuyés sur Omron, un géant japonais en automatisme, connu pour les équipements médicaux. Omron détient un système de navigation sophistiqué et l’a industrialisé. Il lui a fallu 16 ans pour mettre au point ce produit. Nous avons mis en place un partenariat avec eux pour la fourniture de la mécatronique (1). C’était pour nous un gain de temps précieux et en même temps la garantie de la fiabilité. C’est un des systèmes les plus performants au monde, notamment quand il s’agit de faire fonctionner les robots mobiles en flotte. A partir de ce système et de l’analyse des besoins de nos clients, nous sommes capables d’imaginer et de gérer l’usage qui va avec. Notre valeur ajoutée est là. Nous imaginons la solution qui répondra aux attentes clients. Nous travaillons sur le design du robot, nous développons et programmons ce que nous appelons la couche applicative qui permettra au robot de réaliser ce qui est attendu de lui, nous faisons fabriquer les pièces nécessaires auprès de sous-traitants puis nous assemblons l’ensemble et l’installons chez le client en le connectant si besoin aux équipements. Nous sommes aujourd’hui le seul acteur à pouvoir proposer des robots mobiles collaboratifs, complets et prêts à l’usage.

Vos robots peuvent en fait s’adapter à toutes les activités, mais quels sont les marchés visés ?l'original

Nous avons choisi de nous concentrer sur 3 marchés. Tout d’abord, l’industrie manufacturière qui a besoin de transport ponctuel au sein de leurs ateliers. Nos robots soulagent les salariés dans ces tâches difficiles et ingrates, et leur donnent le temps et l’envie de faire autre chose. Et puis, cerise sur le gâteau, ils permettent aux entreprises d’optimiser leur productivité.
Notre 2ème marché, c’est le tertiaire et les bâtiments IGH (2), Aujourd’hui par exemple, nous sommes sur un projet avec un grand stade Français. Nous travaillons à la conception d’un robot mobile collaboratif qui d’une part pourra être utilisé dans l’espace VIP pour servir les cocktails des après match et gérer les flux des convives, mais pas que…Comme il sait ouvrir les portes automatisées et prendre l’ascenseur, ce robot que nous avons baptisé L’original FX car flexible, pourra être utilisé en journée pour distribuer le courrier dans les bureaux. Une démonstration aura probablement lieu lors du 1er match de la saison prochaine.
Notre 3ème marché, ce sont les établissements de santé. Mon épouse a été infirmière pendant 15 ans. Et elle m’a raconté le temps passé à aller chercher des papiers, des médicaments à la pharmacie, … autant de temps qui n’est pas consacré aux patients. Notre robot collaboratif mobile, fermé et sécurisé fait tous les déplacements à la place de l’infirmière qui consacre ainsi plus de temps à son patient.

Après 6 mois d’existence, quelles sont prochaines étapes, vos prochains enjeux ?

Aujourd’hui, nous sommes déjà 4 salariés, je veux que nous soyons 10 à la fin de l’année 2019. Je suis en train d’ouvrir mon capital pour pouvoir monter rapidement une nouvelle marche. J’ai déjà effectué une première levée de fond avec un business angel pour 4% du capital. Nous sommes en train de lancer une 2ème levée de fonds en contrepartie de 5 à 8% des actions de l’entreprise. Mais attention… ma volonté, ce n’est surtout pas de faire une « licorne » (3), avec pour unique objectif de gagner de l’argent. Ma volonté est de faire grandir cette entreprise, de la faire vivre en phase avec mes valeurs. Je me suis fixé 10 ans, car c’est le temps pour développer un nouveau modèle. Je suis sûr que dans 10 ans, le robot mobile aura sa place dans tous les immeubles, au même titre que l’ascenseur s’est déployé au fur et à mesure que la hauteur des immeubles augmentait. Et puis, je veux une entreprise libérée qui s’appuie sur la confiance et le respect avec un management horizontal. Ici nous sommes tous leaders dans notre spécialité.

(1). La mécatronique est la combinaison synergique et systémique de la mécanique, de l’électronique, de l’automatique et de l’informatique en temps réel
(2). Immeubles de grande hauteur
(3). Startup,valorisée à plus d’un milliard de dollars

Pauline Dimitrov