Actualité Mondial des métiers : Robin et Maxence, préparent l’avenir !

Mondial des métiers : Robin et Maxence, préparent l’avenir !

Automobile, aéronautique, mécanique, robotique, … des savoir-faire représentés sur le stand des métiers de l’industrie au Mondial des métiers 2018. L’opportunité de montrer à un public nombreux et diversifié les technicités et l’expertise de ces métiers.

Présenter un savoir-faire, partager une passion :

L’atelier Fonderie de sable a attiré les foules lors de ses démonstrations. Parmi les apprentis présents sur le stand, Robin, 16 ans, raconte son parcours :

« J’ai toujours été intéressé par les métiers de l’industrie. Au début, je voulais être coutelier d’art, puis chaudronnier. Et un jour, un reportage sur la fonderie de cloches m’a amené à participer à une journée porte ouverte. Passionné et avec le soutien de mes parents, j’ai intégré le Bac Pro fondeur à la rentrée 2017. A la fin de l’année, j’effectuerai un premier stage de 6 semaines au sein d’une fonderie de fonte à Troyes. A présent, mon objectif est de devenir un véritable fondeur de cloches et de réaliser un tour de France à la suite de mon diplôme. Pour les jeunes qui hésitent à se lancer dans cette aventure, je leur conseillerais de venir découvrir ces métiers sur des salons, participer à des journées portes ouvertes et tester le métier lors de stages. »

IMG_1449
IMG_1452

 

Découvrir un métier, imaginer un avenir

A la recherche d’une orientation, Maxence 13 ans et sa famille sont venus sur le stand avec un objectif, « ne plus perdre de temps dans un cursus général qui ne lui convient pas». Ainsi, Maxence découvre de nouvelles possibilités : « en arrivant sur le stand, je ne savais pas ce qu’englobait l’industrie. J’avais bien conscience qu’il s’agissait de secteurs d’activité qui faisaient partie de notre avenir mais, je ne pensais pas qu’il y aurait autant d’opportunités et que cela m’intéresserait ». La prochaine étape ? Les journées portes ouvertes au mois des centres de formation : « Certains centres de formation proposent à Maxence d’intégrer une année «technologies de découverte » afin de tester plusieurs des métiers industriels. Il pourrait obtenir des connaissances dans tous les domaines et réfléchir à la spécialité qu’il compte prendre pour l’année d’après.»  nous confie la mère de Maxence.

IMG_1453

Salome Gaudibert