Actualité Semaine de l’industrie : 120 km pour montrer une industrie enthousiasmante

Semaine de l’industrie : 120 km pour montrer une industrie enthousiasmante

L’industrie forme et recrute, elle fabrique l’avenir ! C’est ce qu’a démontré, l’UIMM LYON-France, sur le terrain, ce jeudi 29 mars à l’occasion de la Semaine de l’industrie. Un « road trip », organisé dans le Beaujolais a permis à des jeunes, des formateurs, des conseillers emplois, des institutionnels de découvrir des entreprises industrielles mais aussi des produits passionnants, des métiers attractifs et des opportunités d’emploi. Retours sur cette journée enthousiasmante !

L’industrie porte une solution face au chômage de masse de notre pays. En 2017, pour la première fois depuis 10 ans, et en intégrant l’intérim, le nombre de créations d’emplois industriels est positif. Pour chaque emploi créé dans la métallurgie, 3 emplois sont créés dans les autres secteurs*. Encore faut-il que les candidats répondent présents ! Il faut donc changer les regards, faire évoluer l’image de l’industrie auprès des jeunes et plus largement dans la société. Ce jeudi 29 mars, une vingtaine de personnes sont montées, dans deux minibus affrétés par l’UIMM LYON-FRANCE, pour un road trip unique et immersif. Destination : 4 entreprises au cœur du Beaujolais.

La passion à toutes les étapes

2 circuits de 120 km chacun ont été organisés pour aller à la rencontre de 4 entreprises. Leaders sur leur marché, Berthoud, Saint Jean Industries, Sic Marking et Solustil contribuent au dynamisme du territoire et s’engagent toutes pour le made in France. Elles ont accepté d’ouvrir grand leurs portes pour parler avec passion de leurs produits, de leurs marchés, de leurs métiers

  • Leader de la pulvérisation, Berthoud fait appel aux dernières technologies digitales pour proposer dans le monde entier une gamme de produits pour la protection des grandes cultures et de la vigne. Pour Sebastien Tremblais, dirigeant passionné « Nous sommes sur un secteur innovant. Venir travailler chez nous, c’est l’assurance d’évoluer dans une activité hautement technologique et de pouvoir faire des ponts avec d’autres secteurs tout au long de son parcours. ».
  • Saint-Jean Industrie, entreprise familiale à la pointe de l’innovation fabrique des pièces en aluminium pour les plus grands noms de l’automobile. Elle affiche des perspectives stimulantes. « La culture du manuel se perd et c’est dommage. Les jeunes passent à côté de métiers intéressants. Il faut aimer fabriquer du concret et savoir prendre de la hauteur pour imaginer la pièce en situation». explique Maxence Pecheur, Chef de Projet Marketing.
  • A l’heure de la transition numérique, SIC Marking, un des leaders mondiaux des solutions de marquage, permet de garantir la traçabilité des produits des plus grands fabricants industriels. « Sic Marking a une très grosse activité commerciale et de nombreuses fonctions transversales. Nous sommes en pleine expansion, nous recrutons régulièrement. Deux ingénieurs ECAM viennent juste d’intégrer l’entreprise». précise Gérard Barraud, Président
  • Solustil, une des plus grosses tôleries en France, collabore avec les plus grands comptes des marchés de l’énergie, du transport public, de véhicules industriels, du BTP, Volvo Truck, Renault Truck, Schneider Electric, Iveco, BlueBus, Caterpillar, Manitou. «  Nos métiers ne sont pas que manuels. Avec la numérisation, il faut être aussi à l’aise avec l’informatique, notamment les logiciels 3D pour concevoir les pièces en amont. Et puis, ce sont des métiers passionnants, jamais dans la routine». Pour Philippe PEREYRON, Chief Operating Officer

Pour ce road trip, l’important ce n’est pas seulement la destination, c’est aussi le voyage !

Ce voyage avait pour but également les rencontres et l’échange, et la confrontation des différentes expériences et points de vue. Si toutes les personnes participant au voyage n’étaient pas convaincues du dynamisme de l’industrie et de ses carrières au départ, elles l’étaient à l’arrivée ! Un apprenti, un collaborateur de la sous-préfecture de Villefranche sur Saône, des personnes de l’Education Nationale, des tuteurs d’apprentis, des formateurs, des collaborateurs de Pôle Emploi, de missions locales, des journalistes. Chacun est arrivé avec sa vision de l’industrie. Le voyage a permis d’échanger, de brasser les idées entre les participants, mais aussi avec les entreprises. Un temps qui a sans doute fait bouger les lignes en faveur de l’industrie.

Chiffres clés

  • L’industrie, c’est 110 000 recrutements par an d’ici 2025
  • Plus de 43 000 alternants qui sont formés par an
  • 81 % des apprentis ont trouvé un emploi 6 mois après la fin de leur formation
  • 57 % des apprentis qui travaillent en entreprise ont obtenu un CDI
  • + 4 %, c’est la progression des investissements industriels en 2017.

* selon l’Observatoire paritaire prospectif et analytique des métiers et des qualifications de notre branche

Salome Gaudibert