Actualité Des besoins en formation pour un défi d’envergure en Afrique !

Des besoins en formation pour un défi d’envergure en Afrique !

Avec la montée en puissance de son électrification, l’Afrique est confrontée aujourd’hui à de nombreux enjeux. Le Centre des Métiers de l’Électricité (CME), centre d'excellence de formation, avait organisé en mars dernier une convention autour de cette transformation d’envergure et de ses besoins en formation. François Luneau, Directeur Général de Gindre Dechavany, spécialiste mondial des conducteurs cuivre pour équipements électriques, représentait UIMM LYON-FRANCE pour la signature d’un partenariat.

Pour faire face à l’augmentation de sa population qui devrait doubler pour atteindre 2 milliards d’habitants en 2050 et à une croissance économique de l’ordre de 4 à 5 % par an, l’Afrique a besoin de 10 gigas d’énergie supplémentaires par an. Sécuriser l’approvisionnement en énergie avec des infrastructures modernes est une des priorités des pays africains. Pour relever ce défi, l’Afrique a besoin de compétences. La convention organisée par le Centre des Métiers de l’Electricité de Bingerville sur le thème ‶Audit énergétique et supervision industrielle dans l’entreprise ″ a permis d’aborder ces enjeux et de valoriser ses offres de formations.

Un partenariat stratégiquePhoto Abidjan

Cette convention a également servi de cadre pour la signature d’un partenariat entre la Compagnie ivoirienne d’électricité (CIE), le Centre des Métiers de l’Electricité (CME) et UIMM LYON-FRANCE. « L’objectif de cette convention est de contribuer à développer des outils de formation qui permettront de faire ce que nous recherchons tous, nous entreprises : des compétences. C’est ça la clé pour l’ensemble des entreprises industrielles. Ainsi, avec la CIE et le CME, nous allons bâtir des parcours de formation, amener de l’ingénierie où besoin se fait sentir, et aussi de la prestation sur formation là où cela sera également nécessaire. Bref, nous serons au soutien du CME pour bâtir, améliorer, trouver les compétences. », a précisé François Luneau, qui représentait UIMM LYON-FRANCE en tant que membre du Conseil de Direction. L’institut des ressources industrielles, centre de formation d’UIMM LYON-FRANCE, intervient depuis quelques années auprès du CME au travers de différentes missions, notamment de diagnostic.

Accompagner le développement de toutes les filières

Pour Dominique Kakou, Directeur de la CIE : « Cette signature de convention (…) nous donne la capacité d’aller encore plus loin. C’est pourquoi je voudrais remercier l’UIMM d’avoir accepté de faire ce chemin important, non seulement pour la Côte d’Ivoire mais pour toute l’Afrique. Grâce à cette convention, nous élargissons nos capacités de possibilité »

Les offres de formation visent l’ensemble des métiers clés de l’électricité, mais également une somme de compétences essentielles au secteur industriel. Elles portent notamment sur l’électromécanique, la maintenance industrielle, le froid industriel, le génie climatique, et le transport et mouvement d’énergie… En outre, pour faire face aux défis du changement climatique, le CME offre de nouvelles opportunités de formations telles que le développement durable, avec pour option efficacité énergétique, énergie de sources renouvelables et domotique.

L’ambition du projet est bien de s’ouvrir à d’autres secteurs d’activités pour conduire le développement de toutes les filières sur ce continent plein de promesses.

Pauline Dimitrov