Actualité Comment devenir ingénieur quand on est technicien !

Comment devenir ingénieur quand on est technicien !

Après plus de 15 ans au sein de l’entreprise PETROINEOS à Martigues en tant que technicien, Jérôme ALVA a repris des études pour devenir ingénieur. Il a choisi la formation Génie Electrique en alternance, proposée par l’INSA Lyon en partenariat avec l’ITII de Lyon, pour mener à bien son projet, inscrit dans la stratégie de développement de son entreprise. Retour sur un beau parcours et une nouvelle carrière professionnelle !

Parlez-nous de votre entreprise, et comment est né votre projet de reprise d’études ?
En 2011, INEOS, 4ème compagnie de produits chimique au niveau mondial, s’associe avec PETROCHINA, une des plus grandes compagnies pétrolières au monde et la plus importante société de Chine par le chiffre d’affaires, pour ses activités de négoce et de raffinage. Ce rapprochement conduit à la création de PETROINEOS MANUFACTURING FRANCE SAS en 2012 qui exploite aujourd’hui les raffineries de Lavéra dans les Bouches du Rhône et de Grangemouth.
Dans le cadre d’une réorganisation, mon entreprise, PETROINEOS avait besoin d’un ingénieur doté de compétences techniques de haut niveau. Elle m’a proposé une évolution, via une formation d’ingénieur. Nous étions à la croisée d’une aspiration personnelle à monter en compétences et d’un projet d’entreprise porté par la direction.

Comment s’est déroulée votre formation ?
Bien évidemment, il a fallu fournir beaucoup de travail, le niveau de la formation Génie Electrique INSA est très élevé ! Mais l’alternance école/entreprise est un réel atout, car il n’y a pas eu de coupure avec mon entreprise. La pression était forte mais c’était une pression positive, il fallait arriver au succès pour moi, ma famille, et mon entreprise ! Le jeu en valait la chandelle, et tous ces apports ont été bénéfiques pour moi et pour PETROINEOS !

Expliquez-nous aujourd’hui l’évolution de vos missions et responsabilités en tant qu’ingénieur ?
Photo PetroineosMon poste de technicien portait sur des opérations de maintenance et de préparateur-projeteur, dans le domaine électrique. Dans le cadre de ma formation Génie Electrique en alternance, j’ai pris part, progressivement, à des projets menés par mon entreprise. Aujourd’hui, au sein du service Electricité Instrumentation Analyses et Qualité, je travaille toujours sur la partie électrique, sur de nombreux aspects : maintenance courante, préparation des travaux réalisés durant les arrêts d’entretien, rénovation des postes électriques, support technique sur de gros projets de construction, estimations et suivis budgétaires… J’ai en charge le management des ressources humaines de la partie électrique du service, et je garantis le bon fonctionnement des contrats de maintenance avec les prestataires extérieurs. J’ai également assuré des formations théoriques en interne. Enfin, mes nouvelles compétences acquises lors de la formation INSA Lyon- Génie Electrique m’ont permis de rejoindre la communauté d’experts en électricité des différentes entités du groupe INEOS, dont fait partie la raffinerie PETROINEOS, au niveau européen, de partager avec mes collègues sur des problématiques techniques transversales et pratiquer l’échange d’expériences…

Vous intervenez sur de nombreux projets de rénovation, évolution ou construction de postes électrique, pouvez vous nous donner un exemple ?
A titre d’exemple, j’ai réalisé récemment, en tant que chef de projet, la rénovation complète d’un poste électrique qui alimente une unité de production : remplacement des câbles d’alimentation 15kV, remplacement des transformateurs 5,5kV/400V 1250kVA, remplacement d’un tableau haute tension 5,5kV et deux tableaux généraux basse tension 400V)
Un an d’études de détails et de préparation pour une réalisation des travaux en seulement quatre semaines lors d’un arrêt d’entretien de l’unité de production.
Complexités techniques et enjeux économiques étaient importants, le redémarrage de l’unité de production dépendait directement de la réussite du projet.

Pour conclure cet entretien, comment votre entreprise juge-t-elle cette expérience ?
Au-delà de ma montée en compétences, fondamentale pour exercer mes nouvelles missions, ma hiérarchie a apprécié l’évolution humaine, une capacité à prendre du recul, et à intégrer les enjeux économiques et stratégiques de l’entreprise.

E Rondelli