Actualité Le fabuleux destin d’Amélie dans l’industrie !

Le fabuleux destin d’Amélie dans l’industrie !

Amelie, presque 20 ans a un sens du challenge hors du commun. Pompier volontaire depuis 4 ans, elle s’est engagée de toutes ses forces dans son métier de conceptrice de produit industriel mais aussi dans la compétition des Worldskills. Elle voulait prouver à un ancien professeur qu’elle était capable de réussir !

Pourquoi le choix de l’industrie ?

Au départ, je ne visais pas spécialement l’industrie. Je n’aimais pas mon lycée de secteur, alors j’ai choisi l’option innovation et technologie pour aller dans le lycée qui m’intéressait. Au final, j’ai beaucoup aimé cette option…je suis la seule fille qui ait accroché. Puis comme je ne suis pas très scolaire et que l’école ne m’intéressait pas, j’ai fait le choix d’un BTS Conception Produit Industriel en alternance à l’iri. C’était un parfait compromis pour moi.  J’avais une grosse appréhension avant d’arriver dans l’industrie. J’arrivais dans le flou complet mais ça ne m’a pas fait peur ! J’aime le défi, je suis curieuse et j’ai envie d’apprendre et d’avancer. Je voulais prouver à mon professeur de lycée que j’y arriverai. Et j’y suis arrivée.

Que ferais-tu pour rendre l’industrie plus attractive ?

D’abord, il faudrait que la technologie soit davantage attractive au lycée et au collège. C’est une matière qui attire peu par méconnaissance. Puis, les conseillers d’orientation et les professeurs ne nous parlent jamais de ce secteur. Ils ne nous orientent pas vers ces métiers. C’est dommage car l’industrie ouvre à tout.  Mes copains ne connaissent rien de l’industrie. Pour eux c’est juste un mot. Ils ne savent pas que tous les objets du quotidien viennent de l’industrie. C’est important de donner une vision globale, montrer toute la chaine de fabrication…ça donne du sens aux métier.

Et l’industrie et les femmes, qu’est-ce que ça évoque pour toi ?

Je n’ai jamais ressenti de différence entre garçons et filles. Mais il faut qu’au lycée, il y ait davantage de filles en option technologie… Les filles sont plus recherchées sur certains postes car elles sont plus pointues sur des détails. L’industrie évolue, certaines entreprises se battent même pour avoir des femmes … ça va avancer dans le bon sens.

Si on dit transition écologique et industrie ?

L’industrie avec beaucoup de normes à respecter a une bonne place dans la transition écologique. Elle est la solution au réchauffement climatique avec les nouvelles technologies et des idées. On se rend compte que la transition écologique est déjà bien intégrée et que l’industrie participe au monde de demain.

Et si tu nous parlais des Worldskills ?

J’ai remporté les épreuves régionales début 2020 face à 9 candidats. C’était un vrai défi pour moi. J’étais soutenue par mon entreprise SOLECAD où j’effectuais mon alternance.

Mais, lors de la phase 1 des épreuves nationales en septembre dernier, j’étais malade et je n’ai pas pu gagner de points. Mais je continue à me battre, je vais participer à la phase 2 en janvier prochain à Eurexpo. Je vais y arriver. Cette compétition me tient à cœur. Elle m’ouvre beaucoup de portes, je rencontre du monde et je découvre des métiers. C’est une expérience géniale !

Si tu nous parlais de ta mission de pompier volontaire

Au départ ça m’intéressait en tant que sport… Avec des copains, on s’était lancé un défi qu’on a réussi. Aujourd’hui ça me plait beaucoup ! Je suis à la caserne de Crémieux, un soir par semaine et un weekend toutes les 5 semaines. Maintenant je suis préparée et habituée à intervenir sur des situations difficiles et ça me sert dans la vie de tous les jours.

> En savoir plus sur les Worldskills

Découvrez les autres portraits d’apprentis :

> Pour Nasralli, l’usinage c’est la beauté des gestes ! 

Hortense, « quand je fabrique des pièces, j’ai un sentiment de fierté ! »

Maxime et la satisfaction de la reconnaissance !

> Pour Léo, les entreprises doivent faire confiance aux jeunes