Actualité VELAN : l’innovation participative des salariés ou 500 idées pour innover !

VELAN : l’innovation participative des salariés ou 500 idées pour innover !

Chez VELAN, entreprise lyonnaise et chef de file en robinetterie industrielle haute performance, l’innovation est devenue un sujet collaboratif pour tous les salariés. VELAN, membre des Cercles de l’Innovation de l’UIMM LYON-France, a partagé sa démarche d’innovation participative « Innovation Day ». Entretien croisé avec Jean-Luc Mazel, Directeur Général et Xavier Confort Responsable R&D.

Pouvez-vous présenter en quelques mots l’entreprise VELAN, son activité, ses produits, ses clients ?

Jean-Luc Mazel : Filiale d’un groupe Canadien très présent à l’international, VELAN est spécialisée dans la robinetterie haute performance. Nous proposons trois grandes familles de produits : les robinets, les vannes de sectionnement et les clapets, en nous concentrant plus spécifiquement sur les process industriels à forte valeur ajoutée et ce, pour les marchés de l’énergie, de la cryogénie, de la défense, du spatial et de la supraconductivité. Nos clients sont les grands donneurs d’ordres de ces secteurs, à savoir, EDF, Framatome, Technicatome, Air Liquide … et également leurs homologues à l’international.

En quoi l’innovation est-elle un enjeu important chez VELAN ?

JLM : Même si les besoins ne sont pas toujours exprimés par nos clients, les utilisateurs et les process industriels sont demandeurs de plus de service, de performances toujours optimisées et d’une optimisation des coûts d’installation et d’exploitation des matériels.

La compétitivité et la capacité à respecter les délais, dans un contexte d’évolution des exigences clients et des requis réglementaires sont bien entendu des facteurs clés pour se maintenir sur nos marchés et se développer sur de nouveaux secteurs, avec de nouveaux clients.

L’innovation est ainsi un levier qui permet de progresser tant au niveau des processus que des produits. L’innovation fait également grandir les équipes, en leur permettant de participer pleinement au développement de l’entreprise et en se confrontant aux enjeux d’aujourd’hui et du futur. Le numérique est bien sûr au cœur des enjeux, il nécessite des changements de technologie et une adaptation rapide des produits et services.

Le dernier cercle de l’innovation qui a eu lieu chez vous en juin dernier portait sur l’innovation participative en entreprise, en quoi ce thème est-il important pour votre entreprise ?  

Xavier Confort : En parallèle de nos développements produits, nous avons mis en place une démarche « d’amélioration continue » depuis plusieurs années avec l’intégration de tableaux de remontées de problèmes pour chasser les irritants du quotidien. Ces routines nous ont permis de faire apparaitre d’autres sujets de fond liés à l’optimisation des processus dans les différents services de l’entreprise.

En 2018, nous avons souhaité redonner du dynamisme à la génération d’idées des collaborateurs en déployant le projet « Innovation Day ». Avec l’aide de la start-up Nexenture, nous avons pu mobiliser tous les salariés sur une journée afin qu’ils puissent proposer leurs idées autour des six thématiques stratégiques de développement pour VELAN.

L’opération fut une réussite. En une journée, les 250 acteurs de VELAN ont généré plus de 500 idées sur un spectre très large allant de la vanne 4.0 très technologique à la mise en œuvre d’un jardin partagé, reflet des aspirations des collaborateurs sur la qualité de vie au travail. Nous avons identifié 62 quick win, des actions simples ayant des résultats rapidement et 64 pépites, des actions ayant des résultats plus importants à moyen terme. Tous les sujets abordés sont compatibles, ils jouent un rôle fondamental de mobilisation autour du projet d’entreprise.

Comment le projet se pérennise-t-il chez VELAN ?

JLM : Un comité Innovation, regroupant des membres de chaque service, permet de poursuivre la mise en œuvre et le développement des différentes actions répertoriées. La communication tient une place importante. Une lettre mensuelle est envoyée à tous les collaborateurs pour les informer sur les actions d’amélioration continue, les innovations en cours de déploiement mais aussi la suite donnée aux idées qui ont émergées, celles qui ont été mises en œuvre mais aussi celles qui ne l’ont pas été. Pour entretenir et stimuler la mobilisation des collaborateurs, il est important d’expliquer pourquoi certaines idées n’ont pas été retenues…

 

Comment le partage de cette thématique avec les autres participants du Cercle de l’Innovation de l’UIMM a-t-il enrichi le sujet ?

Xavier Confort : Nous avons d’abord beaucoup échangé sur nos méthodes respectives d’innovation. C’est toujours intéressant de confronter nos modes et processus de développement. Nous avons pu partager plusieurs sujets communs notamment le thème « Attirer et retenir nos talents ». C’est une des thématiques stratégiques de VELAN sur laquelle nous avons beaucoup travaillé dans le cadre du projet « Innovation Day ». Des idées complémentaires ont émergé du cercle.

JLM : Nous avons pris conscience que la démarche elle-même permet d’attirer des talents. Quand je rencontre un candidat, je lui parle de l’amélioration continue et désormais du projet « Innovation Day » qui casse la routine du quotidien, permet le décloisonnement entre services, favorise l’implication, renforce ainsi l’attractivité de notre entreprise et au-delà de l’industrie.

 

Vous participez depuis leur création aux Cercles de l’Innovation de l’UIMM, qu’est-ce que cette communauté vous apporte ?

XC : Nous devons « œuvrer » de façon permanente pour pérenniser l’entreprise. Les Cercles de l’Innovation nous permettent de partager nos bonnes idées et d’avoir une vue plus large de ce que peut être l’innovation en entreprise aujourd’hui. Le rythme des réunions tous les trois mois est bien adapté, les thèmes toujours intéressants et en cohérence avec l’entreprise qui nous accueille. Par exemple, chez SANTOS qui dépose énormément de brevets, nous avons traité la problématique de la propriété industrielle. On s’aperçoit qu’il y a de multiples façons d’aborder cet enjeu. Ce cercle a déclenché chez nous une réflexion plus large sur le sujet de la protection intellectuelle. Tout comme le Cercle sur l’innovation participative a incité ROBATEL à élargir le champ d’actions de son service R&D (lien article). Et puis visiter les entreprises est très intéressant, découvrir leur métier, leur organisation, leur process. Les Cercles de l’Innovation nous permettent de sortir des sentiers battus. Nous avons tous des activités différentes ce qui nous permet de parler de façon totalement libre et ouverte avec les autres participants. C’est très enrichissant.

 

 

Pour en savoir plus sur VELAN, cliquez ici.

Pour en savoir plus sur les Cercles de l’Innovation, cliquez ici.

Maëlys BRUNET