Actualité iD moteur & SMDA : un partenariat pour grandir ensemble 

iD moteur & SMDA : un partenariat pour grandir ensemble 

iD moteur est spécialisée dans les concepts de motorisation et SMDA dans l’usinage. Les deux PME se sont rencontrées il y a plus de 15 ans et elles se sont développées en s’accompagnant mutuellement. Une interview croisée des dirigeants qui nous parlent des grandes orientations de leur partenariat !

Comment a débuté votre partenariat ?

Carlos Assunção, dirigeant d’iD moteur : Lorsque j’ai créé iD moteur en 2005, mon idée était de fabriquer des produits motorisés à partir de profilés aluminiums combinables. Ce système modulable et modulaire à l’infini permet de réaliser des concepts de motorisation avec leurs périphériques mécaniques et électriques. Je cherchais un sous-traitant dans l’usinage, agile et réactif pour m’accompagner dans le développement de mon activité. J’ai proposé à André Duclos, dirigeant de SMDA à l’époque, un partenariat. Celui-ci qui s’est avéré fructueux pour nos deux entreprises. Car depuis, nous avons progressé… ensemble !

Rémy Conjard, dirigeant de SMDA : SMDA est une PME d’usinage mécanique créée en 2000 par un technicien en usinage. La co-construction des produits avec ses clients fait partie de l’ADN de SMDA. Carlos Assunção recherchait de la réactivité, mais également de la qualité et de la technicité made in France. A partir de sa vision stratégique du marché, SMDA a accompagné toute la phase de création des produits ID moteur avec des réponses aux questions techniques, de faisabilité, de coûts, de moyens de fabrication… Un accompagnement qui s’est poursuivi lors de l’industrialisation.

Qu’est ce qui caractérise votre collaboration ?

C.A. : Nous faisons livrer chez SMDA des profilés aluminium et des carcasses. SMDA les stocke et usine à façon les quantités dont nous avons besoin. Ensuite, nous les assemblons dans nos ateliers avec les motorisations. Lorsque nous avons démarré notre collaboration, SMDA a joué le jeu et a immédiatement investi dans des équipements machine pour nous suivre… Nous proposons de la récurrence sur nos commandes, mais au-delà nous partageons également notre vision et des perspectives. Pour moi, c’est la pérennité de nos relations et la confiance mutuelle qui caractérisent notre partenariat.

R.C. : Lorsqu’on travaille pour un grand compte, la formulation du besoin est bien structurée avec un cahier des charges très précis. Pour une PME, la démarche est souvent différente. Carlos Assunção a toujours eu une vision bien claire de son développement. Il nous demande de coconstruire, de codévelopper ses produits. Nous ne sommes pas là juste pour de la fabrication et c’est ce qui nous intéresse. Nous participons au projet et à sa réussite tout en restant à notre place.  Ce partenariat basé sur la confiance réciproque et sur l’ouverture d’esprit, est très bénéfique pour nos deux entreprises.

Concrètement, comment travaillez-vous ensemble ?

C.A. :  L’ambition est de sécuriser les perspectives de développement des deux côtés. Nous faisons le point avec Remy Conjard chaque début d’année. De façon très transparente, je lui communique nos prévisionnels pour qu’il puisse prévoir les changements, les évolutions, les investissements machines chez SMDA.  Je lui demande si ça l’intéresse de me suivre sur des nouveaux marchés. Il se nourrit des informations que je lui donne. C’est son choix de patron d’évaluer ce sur quoi il doit nous suivre…

Avec ce fonctionnement, cela fait plus de 15 ans que nous nous auto-accompagnons.

R.C. : On n’hésite pas à décrocher le téléphone pour échanger aussi bien sur la phase de conception produits que celle d’industrialisation. Notre but est d’être force de proposition en se basant sur les contraintes de fabrication que nous connaissons. On trouve toujours des solutions ensemble dans un climat de confiance. Les revues d’approvisionnement mensuelles nous permettent de lisser notre charge de travail. Ensuite, lors des réunions stratégiques annuelles, Carlos Assunção partage son plan de production et d’évolution des produits à 1 an et à 3 ans. Nous évaluons ensemble les conséquences sur nos activités. Carlos me fait également un retour très détaillé sur notre offre, sur ce qu’on peut améliorer. Enfin, les échanges quotidiens nourrissent notre amélioration continue et nous ouvrent des pistes de développement et d’investissements. On évite les tensions lorsqu’on pivote au bon moment.

Rémy Conjard, que mettez-vous en œuvre pour contribuer au développement d’iD moteur ?

Nous développons d’abord des méthodes spécifiques pour chaque famille de produit iD moteur. Nous formons nos collaborateurs et nous investissons régulièrement dans de nouvelles machines, en moyenne 8 % de notre CA chaque année. Ce partenariat limite les risques financiers même lorsqu’il s’agit d’aller sur de nouveaux marchés avec iD moteur. Grâce à ce partenariat, nous avons les perspectives, la visibilité et la confiance. Alors nous n’hésitons pas à tout mettre en œuvre !