Actualité Innovant Meeting : la révolution des réunions est en marche !

Innovant Meeting : la révolution des réunions est en marche !

Le 25 avril dernier, Innovant Meeting, start-up lyonnaise, réunissait partenaires et investisseurs potentiels pour la présentation de son projet : Yoo’Up, le premier support motorisé, adaptable à tous types d’écrans. Ergonomique, simple, esthétique, sécurisée et 100% Made in France, cette nouvelle solution va révolutionner l’animation des réunions. Après une première levée de fonds de 325 000 euros auprès de Business Angels, la start-up entend convaincre de nouveaux investisseurs.

Un marché en pleine croissance

Depuis quelques années, les entreprises délaissent les traditionnels vidéoprojecteurs pour équiper leurs salles de réunion avec des écrans de projection souvent interactifs. Avec plus de 321 000 unités vendues en 2017 dans le monde entier, le marché des écrans numériques interactifs est en constante progression depuis 2015. S’ils permettent de restituer une image de qualité et d’animer les réunions plus facilement, ils sont en revanche extrêmement lourds (entre 80 et 140kg) et restent difficiles à installer et à manipuler. En 2017, Innovant Meeting perçoit le potentiel du marché. « Nous avions décidé de nous lancer dans un projet industriel avec une solution globale qui intègre un écran interactif et un support adapté. Il s’agissait de concevoir et fabriquer une solution sur-mesure, adaptée à chaque besoin. Le projet a été lancé en novembre 2017 et il y a 10 mois nous sommes entrés en phase de développement technologique » explique Hadrien Macé, aujourd’hui Directeur Général et co-fondateur de Innovant Meeting. 

L’innovation au cœur des réunions

Les solutions digitales d’Innovant Meeting, baptisées Yoo Up sont entièrement sur-mesure et s’adaptent à toutes les utilisations. Les écrans interactifs équipés d’Android offrent un accès à de nombreuses applications : tableau blanc, calculette, gestionnaire de photos … L’interface de contrôle intégrée au support facilite l’utilisation des écrans et des équipements associés sans avoir besoin d’aucune télécommande. Avec un seul fil à brancher, contrairement au vidéoprojecteur, l’installation du matériel est très facile. Le système interactif des écrans sans télécommande, est quant à lui extrêmement intuitif. En quelques secondes et en un clic il permet de changer les sources, d’allumer la solution écran et support, de basculer instantanément d’une source Android à une source Apple, de régler la hauteur de l’écran… Enfin, grâce à un socle design et à l’ajustement rapide de la hauteur de l’écran, le support Yoo’Up est adapté aux personnes à mobilité réduite. Grâce à ces fonctionnalités, les entreprises peuvent organiser des réunions en mode agile.

Une équipe de passionnés au pilotage

C’est un travail d’équipe qui a donné naissance à la start-up Innovant Meeting et à ses produits. A l’origine de ce projet, Alban Gardet, designer Industriel et aujourd’hui Président co-fondateur d’Innovant Meeting. Alain Chamak, ancien directeur Rhône-Alpes et ex-président du conseil de surveillance de KPMG durant 30 ans a quant à lui pris le rôle de Responsable Financement & Innovation au sein de la start-up. Hadrien Macé, riche d’une première expérience entrepreneuriale, a apporté sa vision stratégique, commerciale et marketing. Nadir Boussetta, ingénieur mécatronique de l’INSA Lyon et Ingénieur développement produit pour Innovant Meeting, s’est lui investi sur la conception du support avec des étudiants de l’INSA. Enfin, Julien Vicente, président de Comely, tient également une place essentielle dans l’équipe. Convaincu dès le départ, il a choisi d’investir financièrement dans le projet mais aussi d’apporter ses conseils et sa vision d’industriel qui s’avère indispensable. « Pour moi, c’est l’histoire d’une rencontre. Hadrien et Alban sont des personnes très compétentes et complémentaires. Le courant est tout de suite passé entre nous. Ils portent en toute humilité un projet bien construit autour duquel j’apporte mon expérience en les accompagnant sur les méthodes de fabrication industrielle, le sourcing des sous-traitants, le choix des matériaux. Ainsi, toutes les compétences nécessaires sont présentes. Je me suis revu à mes débuts lorsque les conseils étaient les bienvenus. Je crois au potentiel du produit qui a toute sa place sur le marché et j’ai souhaité m’engager au-delà d’une dimension financière. » déclare Julien Vicente.

Une levée de fonds pour poursuivre l’aventure

La start-up qui vient de finaliser un très beau premier tour de table auprès de Business Angels de la région pour 325 000 €, nécessite encore des fonds supplémentaires pour poursuivre son développement. L’objectif étant de réaliser les prototypes des nouveaux produits, de renforcer ses équipes techniques et commerciales, mais surtout de finaliser la phase de production du pied Yoo’Up. Pour arriver à ce résultat, la start-up requiert entre 750 000 et 900 000 euros soit au minimum encore 425 000 euros supplémentaires. Les associés souhaitent réellement pouvoir débuter la commercialisation de Yoo’Up au 1er trimestre 2020.

>> En savoir plus sur les produits et la levée de fonds

Allison Caumette