Actualité JTEKT relève le défi de la transition énergétique

JTEKT relève le défi de la transition énergétique

Le 15 novembre dernier, la Métropole de Lyon inaugurait une partie de son usine solaire photovoltaïque sur le site de l’entreprise JTEKT à Irigny. Ce projet est le fruit d’une collaboration fructueuse entre public et privé. Il va permettre à terme de produire l’énergie annuelle de 1500 foyers et de contribuer à relever le défi climatique.

Près de 9000 m² de panneaux solaires seront déployées au-dessus du parking de JTEKT à Irigny. Ils généreront d’ici début 2020 près de 1710 kWc d’électricité. Au total, six entreprises seront équipées à terme pour 30 000 m² de surface. Ce projet s’inscrit dans la démarche de l’« Appel des 30 » lancée, il y a plusieurs années par la Métropole de Lyon. Son ambition est de redynamiser l’implantation industrielle de la Vallée de la Chimie et d’y développer « l’Usine Energétique Métropolitaine » dont l’objectif est d’atteindre 17 % d’énergies renouvelables sur la consommation électrique du territoire.

Les sites industriels, un potentiel énorme pour les ENR

2019-11-15_solar panels construction

En 2016, une étude a été initiée pour identifier les surfaces potentielles et estimer l’impact de la mise en place de panneaux photovoltaïques à grande échelle. La Métropole est allée à la rencontre des industriels pour faire valoir l‘intérêt qu’ils avaient à participer au projet de l’Usine Energétique Métropolitaine, compte tenu de leurs infrastructures. Au total une dizaine d’entreprises de la Vallée de la Chimie ont été identifiées pour participer au projet. Yannick Lacour « Nous avons répondu favorablement et ouvert nos portes aux entreprises et experts dans le cadre de l’appel d’offre lancée par la Métropole qui nous a assuré de son soutien dans le montage de l’opération. »  Ainsi, tout au long du montage du projet, les entreprises ont bénéficié de l’accompagnement technique des experts de la Métropole. Toute la démarche de contractualisation avec la société d’exploitation, Lyon Rhône Solaire, créée pour gérer l’énergie produite dans le cadre du projet, a notamment été assurée par la Collectivité.

Un financement participatif pour sensibiliser aux enjeux énergétiques

Une autre particularité du projet est le système de financement des équipements : un financement participatif. La Métropole de Lyon, le Fonds Oser et le Bureau d’études, Terre et Lac qui a monté le projet sont entrés dans le capital de la société d’exploitation, mais le capital a aussi été ouvert à des actionnaires individuels. « Une des exigences de la Métropole a été d’impliquer les collaborateurs des entreprises et les habitants des zones riveraines en les incitant à prendre des actions dans la société d’exploitation. C’est véritablement un projet métropolitain co construit par des acteurs privés et publics. Le montage est en soi une opération remarquable : le privé est impliqué dans une démarche publique sans l’exposer aux risques » précise Yannick Lacour. Ce financement participatif permet de générer 275 000 euros et d’impliquer le public dans un projet qui sensibilise aux enjeux de la transition écologique.

Une énergie qui permet de gagner sur tous les tableaux

JTEKT est doublement gagnante. D’une part, l’entreprise est propriétaire bailleur de l’installation et à ce titre, un loyer lui est reversé. D’autre part, comme c’est au-dessus des places de stationnement existantes que sont installés les panneaux solaires, le parking est plus confortable pour ses collaborateurs qui sont protégés, été comme hiver

« Notre usine solaire qui représente un tiers de la puissance sera la première à fonctionner. Nous sommes fiers de pouvoir contribuer à produire une énergie propre qui sera réinjectée dans le réseau pour fournir l’énergie annuelle de 500 foyers. Les sites Arkema, Kem One, VOS Logistique, Total et IFP devraient suivre rapidement. Au total l’ensemble des surfaces équipées produiront 6 GW d’énergie annuelle avec des panneaux photovoltaïques tous fabriqués en Alsace, il faut le préciser » conclue Yannick Lacour