Actualité ON RAIL, la filière ferroviaire de la région rejoint CARA

ON RAIL, la filière ferroviaire de la région rejoint CARA

Vendredi 9 juillet dernier chez Alstom France à Villeurbanne, la Ministre déléguée à l’Industrie, Agnès Pannier-Runacher a signé un avenant à l’accord stratégique entre l’État et la filière ferroviaire, affirmant ainsi sa volonté que la France conserve sa place dans le secteur ferroviaire mondial. L’occasion de mettre en lumière la filière en région, ON RAIL qui vient de rejoindre CARA Auvergne-Rhône-Alpes, cluster de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et Pôle de Compétitivité dédié à la mobilité.

 

 

 

La filière ferroviaire en région Auvergne-Rhône-Alpes ce ne sont pas moins de 350 entreprises générant un chiffre d’affaires de 1036 M€ avec 6000 salariés. Toute la chaîne de valeur y est représentée (Autorités Organisatrices du Transport, exploitants, ingénierie et services, industriels installations fixes et industriels matériel roulant). Elle représente 23 % des entreprises de la filière en France et 20 % des emplois en France.

Cette filière était portée et animée en région par UIMM LYON jusqu’en juin dernier où elle a passé le relais à CARA Auvergne-Rhône-Alpes avec un nouveau nom : ON RAIL.

 

 

CARA, c’est désormais 6 filières de mobilité

Dans le cadre d’une approche systémique et multimodale de la mobilité, CARA a élargi son champ d’intervention avec l’intégration, en juin dernier de deux nouvelles filières : ON RAIL pour représenter les acteurs du ferroviaire et ACTIVE MOBILITY, pour représenter ceux de la mobilité active, (vélo, triporteur, etc.). Ces deux filières viennent compléter les 4 filières déjà pilotées au sein de CARA (Automobile, véhicule industriel, Câble, Fluvial). Cluster et Pôle de Compétitivité depuis 2005, CARA rassemble 230 adhérents, industriels, opérateurs de transports, centres de recherche et centres de formation pour accompagner les mutations des systèmes de transport. Son ambition : répondre aux enjeux de santé publique et de transition écologique et numérique par des solutions de mobilité des personnes et des marchandises.

 

Pour une synergie inter-filière

Toutes les filières sont impactées par l’évolution rapide des technologies avec des enjeux forts sur les métiers et compétences.  Pour permettre aux entreprises de ces filières de faire face à ce défi, CARA leur propose des moyens innovants et des outils adaptés comme la démarche de R&D collaborative, l’expérimentation en conditions   réelles, du développement commercial, et du développement des compétences par des formations.

Au-delà, l’ambition de CARA est de faciliter la collaboration inter et intra filières et le partage d’expérience. Le cluster entend également soutenir le développement d’actions collectives, de partenariats et de synergies dans le cadre d’appels à projet par exemple. Il élargira au maximum la chaîne de valeur tout en veillant à mettre en visibilité les acteurs, les filières et leurs actions.

L’innovation restera la priorité de CARA qui stimulera notamment toutes les innovations potentiellement communes à différentes filières pour en faire des leviers de développement.

 

Déjà 2 évènements à noter pour les acteurs de la filière !

Le 14 septembre : un think tank sur l’allègement du matériel roulant, (lien invitation) un enjeu fort pour les acteurs du ferroviaire, étant associé aux économies d’énergie, à la décarbonation des mobilités et à la compétitivité.

Le 19 octobre : la 4ème édition de BORA (Business Opportunities in the Railway Area) au cours de laquelle seront abordés les challenges et opportunités pour la filière ferroviaire issus de la fusion Alstom-Bombardier et une prospective des marchés ferroviaire avec la Fédération des Industries Ferroviaires.

*S’inscrire ou en savoir plus

Arnaud STAMM

a.stamm@uimmlyon.com

Quelques repères de la filière ferroviaire

  • L’Europe, c’est 50% du marché mondial
  • Signalisation : + 23% par an en Europe de 2013 à 2023
  • Transports urbains : + 5.2% par an entre 2015 et 2025
  • Le ferroviaire en Afrique, Moyen Orient et Amérique du Sud devrait être X 2 d’ici 2023
  • France Relance : 4,7 mds € pour relancer et développer le ferroviaire