Actualité Comment optimiser sa participation à GLOBAL INDUSTRIE !

Comment optimiser sa participation à GLOBAL INDUSTRIE !

Du 5 au 8 mars dernier, la deuxième grand-messe de l’industrie « GLOBAL INDUSTRIE » a rassemblé à Lyon Eurexpo, 52 de nos filières. UIMM LYON-FRANCE était mobilisée pour contribuer à la réussite de l’évènement mais aussi pour permettre aux dirigeants d’optimiser les bénéfices de ce salon.

Enfin, un salon à la mesure de l’industrie française !

Avec 110 000 m² d’exposition, 2500 exposants sur l’ensemble de la chaîne de valeur, 52 filières et 46 000 visiteurs, l’industrie Française dispose enfin d’une belle vitrine. Pour Maxime Frachon, dirigeant de CIRLY, spécialiste de la fabrication rapide de circuits imprimés et exposant « Ce salon reflète le monde industriel d’aujourd’hui. Les visiteurs sont nombreux, avec des machines en fonctionnement, des robots, de la fabrication en live et une bonne densité d’offre. L’organisation est très qualitative et parallèlement, les exposants très impliqués sur leurs stands. Nous voulons participer à la dynamique de la communauté industrielle et le salon en a été une excellente occasion ».

Ghislaine Godet, dirigeante de Soudage Innovation C2G, et qui était présente sur le MIDEST témoigne « Nous avions besoin d’un salon de cette envergure en France pour faire concurrence aux grands salons étrangers et notamment aux salons allemands. C’est un très bel évènement pour tous les industriels français et particulièrement pour ceux de la région. »

Un évènement dans l’évènement

Si le salon est une belle vitrine, c’est aussi un évènement gigantesque dans lequel le visiteur peut facilement se perdre et perdre son temps, lorsqu’il n’a pas bien préparé sa visite. C’est pourquoi UIMM LYON-FRANCE propose depuis quelques années, à ses communautés, des temps réservés pour découvrir le salon. Pour Aurélien Barby, Directeur Développement Industriel et Commercial de UIMM LYON-FRANCE « Cette approche nous permet de capitaliser sur la dynamique de l’évènement. Nous réunissons les directeurs industriels et les directeurs achats et les accompagnons pour leur faciliter la découverte du salon avec différentes actions ». 50 industriels avaient répondu présents à l’évènement dans l’évènement organisé par UIMM LYON-FRANCE, sur le thème « Open innovation pour une production et une supply chain 4.0 ». Six offreurs de solutions, Meanwhile, Creative IT, Dassault Systems, RFIT, Braincube, B&R Automation (lien sur leur site), ont été sélectionnés pour présenter leurs offres. Pour Aurélien Barby, « Nous les avons choisis pour la performance et la pertinence de leurs solutions. Après une présentation générale, les dirigeants se sont répartis par table, autour des entreprises pour échanger de façon approfondie sur les apports des solutions, leur maturité, les freins à l’acquisition, le prix, l’adaptabilité, l’évolutivité et surtout les possibilités d’implémentation dans leurs entreprises ».

L’usine connectée, symbole de l’attractivité de l’industrie global industrie 2019

Au cœur du salon, les visiteurs ont découvert l’usine connectée, une chaîne complète de fabrication en fonctionnement sur 1 000 m². Pour Aurélien Barby « Cette animation que nous avons fait découvrir à nos adhérents a permis de décrypter l’interopérabilité des équipements, le côté haute technologie et la connectivité de l’industrie. » 80 fabricants s’étaient associés pour concevoir cette ligne de fabrication qui s’adressait également aux jeunes et aux prescripteurs de l’emploi. « Ce qui était intéressant était de voir fonctionner une organisation complète de production, avec les outils numériques associés. Comme, nous sommes engagés dans le 4.0 notamment sur le contrôle des pièces, j’ai pu aussi mieux apprécier l’application dans mon entreprise. Enfin je n’hésiterai pas à recommander aux jeunes que je connais d’aller voir cette usine connectée, si l’animation est reconduite, une belle façon de découvrir l’industrie » explique Maxime Frachon.

Quand l’exposant devient visiteur

Ce salon multi facettes permet aux exposants de se transformer en visiteurs pour rechercher des solutions à ses problématiques. Ainsi, Maxime Frachon précise « La partie Smart Industry m’a particulièrement passionné. Je cherchais depuis longtemps un outil pour animer mes réunions internes et j’ai trouvé un e-paper board, un paper board numérique parfait pour des réunions productives et dynamiques, avec un partage en direct des projets. ». Sur GLOBAL INDUSTRIE, les exposants peuvent aussi être des prospects pour …les autres exposants…

« Nous étions quatre avec mon équipe commerciale à sillonner les allées du salon pour voir le maximum de prospects sur leur stand. Nous avons rencontré notamment des prospects étrangers, portugais, marocains, et des Pays de l’Est. C’est un gros travail de prospection, mais un travail qui paye. L’an dernier, la démarche avait été fructueuse, elle avait débouché sur de belles opportunités d’accroissement de notre chiffre d’affaires ». Explique Ghislaine Godet.

Une aide pour favoriser la présence des TPE PME

Ce salon n’est pas seulement le porte-voix des grands groupes, mais aussi celui des TPE et PME qui font la richesse du tissu industriel. Mais le coût de participation est souvent un frein pour les petites entreprises. Le COFIL, association liée à Eurexpo, peut allouer une aide représentant la moitié du coût de participation, limitée à 2000 euros. Deux conditions pour bénéficier de cette aide, être une PME régionale et être primo participant. « UIMM LYON-FRANCE a accompagné le COFIL dans sa sélection des entreprises bénéficiaires en une présélection. 15 entreprises dont CIRLY et C2G ont bénéficié de ce dispositif. Alors rendez-vous dans 2 ans pour la prochaine sélection et la prochaine édition ! » précise Aurélien Barby

Et Ghislaine Godet de conclure «  Je regrette que l’accent n’ait pas été mis davantage sur la French Fab, ce bel étendard Français, vitrine des savoirs faire industriels et pour lequel je porte haut et fort le coq bleu. Je me suis sentie un peu seule. Mais, portée par la BPI, je vais poursuivre ma stratégie d’innovation et je serai au rendez-vous de la prochaine édition, c’est certain ! »

Pauline Dimitrov