Actualité Partage d’expériences autour de l’efficacité énergétique du process de production

Partage d’expériences autour de l’efficacité énergétique du process de production

20 entreprises ont bénéficié du programme expérimental européen EE-METAL. Elles ont toutes avancé en matière d’efficacité énergétique avec la mise en place d’un plan d’actions, l’obtention de la certification ISO 50 001 ou encore avec le déploiement d’un monitoring sur leur process. Partage d’expériences autour d’une démarche gagnant-gagnant, pour la rentabilité des entreprises et pour la préservation de la planète.

Une consommation de gasoil qui baisse de 17% en 6 mois chez Maviflex

Capture d'écran 2019-01-30 09.50.49Très souvent, les entreprises du programme avaient déjà toutes engagé des actions en matière d’efficacité énergétique. Elles avaient une vision globale de leur consommation et une idée des leviers d’économie. Le programme leur a permis de disposer d’une vision précise de leur consommation et de mettre en place rapidement un plan d’action adapté. Anne-Sophie Panseri Présidente de Maviflex, un des leaders européens de la porte souple industrielle témoigne : « Ce qui nous intéressait dans la démarche EE-METAL, c’était de pouvoir disposer grâce aux audits, du point de départ de la situation, mais également d’indicateurs probants. Pour que nos objectifs soient réalistes, nous avions besoin de jauges de contrôle avec des compteurs intermédiaires pour mesurer précisément nos flux et définir un plan d’actions adapté. ». Pour Laurent Melia, Directeur de Production de Maviflex « Notre consommation d‘énergie est de l’ordre de 200 000 euros dont 60 % pour le process, le levier est donc important pour nous. Disposer d’un rapport complet couvrant tous les points significatifs sur notre process était essentiel. Suite à l’audit, nous avons décidé de changer notre compresseur en 2019, au profit d’un nouveau beaucoup plus performant. » L’audit EE-METAL ne se limitant pas au process, d’autres points d’amélioration ont été identifiés au sein de l’entreprise, notamment sur la consommation de gasoil : « Commerciaux et techniciens sont toujours sur le terrain avec des véhicules utilitaires. Suite à l’audit, nous avons mis en place des systèmes de planning pour optimiser leurs déplacements. Notre consommation de gasoil a baissé de 17% en 6 mois soit 1,3 l au 100 km, ce qui n’est pas neutre pour une flotte de 12 véhicules. »

La certification ISO 50 001 pour aller loin et mobiliser à l’interne

Si Maviflex a choisi également de s’engager avec le programme EE-METAL dans la certification ISO 50 001 c’est parce que l’entreprise venait juste de terminer sa démarche de certification 14 001 et voulait aller plus loin. Anne Sophie Panseri précise : « Au-delà, cette démarche est parfaitement légitime pour Maviflex.  Nous sommes en cohérence avec l’ambition de nos produits, qui permettent à nos clients de maîtriser leur consommation d’énergie ». Laurent Melia explique « La mise en place du plan d’actions est très porteuse à l’externe et fédératrice à l’interne. Elle a été l’occasion de sensibiliser une nouvelle fois les collaborateurs qui sont des maillons essentiels dans les économies d’énergie, aux enjeux pour notre entreprise, bien sûr, mais également pour notre planète. Les économies d’énergie pérennisent notre activité, et préservent notre planète. C’est du gagnant-gagnant. »

10 % d’économies d’énergie visées chez Technocoat grâce au monitoring

techno« Notre activité, l’application de peinture industrielle avec notamment du thermolaquage est très énergivore » témoigne Joël VARESCON, Directeur Général de Technocoat du Groupe OPTITEC, acteur majeur du traitement de surfaces. « Le cout énergétique du process représente chez nous 7% du chiffre d’affaires qui s’élève à 4 M€ pour Technocoat. C’est donc un vrai levier de rentabilité ». L’entreprise avait déjà engagé une réflexion sur le changement de son compresseur, un compresseur classique qui fonctionnait en continu. L’audit a permis d’accélérer la prise de décision pour son renouvellement. L’acquisition d’un compresseur nouvelle génération avec un moteur asynchrone qui s’ajuste en fonction des besoins, va permettre à Technocoat de réaliser des économies substantielles avec un retour sur investissement prévu sur 2 années. Mais l’entreprise souhaitait poursuivre la démarche. Elle s’est dotée d’une solution de monitoring qui consiste à poser des capteurs sur les points clé du process pour mesurer précisément les consommations. Sur le volet électricité, une valise d’enregistrement et des différents plugs a été ont été installés. Et côté gaz, ce sont 6 compteurs gaz connectés qui sont désormais en place. Le coût global de l’équipement se situe aux alentours de 20 000 € pour une vingtaine de points de contrôle. « Le programme EE-METAL nous a fait bénéficier de ses acquis et expériences nous permettant d’aller plus vite sur le déploiement. L’idée est à présent de consolider les données de la valise et des compteurs gaz pour imaginer différentes routines de fonctionnement, faire des essais et retenir la meilleure solution. Faut-il couper l’installation pendant le weekend, la maintenir en veille et avec quel niveau ? Autant de questions auxquelles nous allons enfin pouvoir répondre. Nous visons l’identification des pistes de progrès à 80 % d’ici 3 mois et à 100% d’ici 6 mois. Et puis l’intérêt de cette démarche, c’est que nous allons pouvoir la dupliquer sur nos autres sites, à Montpellier mais aussi en Tunisie. Nous disposerons ainsi d’un plan d’efficacité énergétique optimum tout en poursuivant la recherche de la meilleure efficience possible engagée avec la certification ISO 50 001. Objectif : réaliser un gain grâce aux économies d’énergie de 10 % puis 3 à 4 % par an » conclue Joël Varescon.

E Rondelli