Actualité Entrez dans le cercle de l’innovation !

Entrez dans le cercle de l’innovation !

Il nous faut imaginer le monde de demain… Le mot « innovation » est sur toutes les lèvres. Les entreprises industrielles sont à pied d’œuvre pour concevoir de nouveaux produits et services ou bien améliorer les offres existantes. UIMM Lyon-France a initié il y a un an une nouvelle façon d’aborder et de stimuler l’innovation en s’appuyant notamment sur le collectif. Retours d’expériences de Lennox Emea et Robatel Industries…

Innover pour répondre aux nouvelles réglementations…

Lennox Emea est un acteur majeur de solutions de climatisation, conditionnement d’air et réfrigération au niveau mondial. Ses marchés : la distribution, la restauration hors foyer, le stockage et la logistique et l’industrie. Robatel Industries, PME lyonnaise de 120 collaborateurs, est une entreprise de chaudronnerie qui s’est progressivement recentrée sur le nucléaire pour devenir un ensemblier reconnu. Ses clients sont de grands donneurs d’ordre, comme EDF ou le CEA. Ces deux entreprises partagent un même enjeu d’innovation : faire évoluer leurs produits pour répondre à des normes de plus en plus exigeantes. Pour Jean Michel Carre, Strategic Projects Director au sein de Lennox Emea : « Nous devons relever des défis d’ordre écologique et énergétique. Tous nos équipements de réfrigération et climatisation doivent désormais répondre d’une part, à la directive européenne sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre et d’autre part, à la directive ecodesign visant notamment la performance énergétique. L’objectif est de réduire de 80% les émissions de GES* d’ici 2030 par rapport à 2009. L’intégration de nouveaux réfrigérants et l’utilisation de nouvelles technologies sur toute notre gamme permettent de baisser la consommation énergétique de nos équipements et de réduire les émissions GES sur l’ensemble de leur cycle de vie. »

… pour inventer les matériaux de demain

L’innovation chez Robatel Industries porte essentiellement sur des problématiques de sécurité. Pour Constance Robeyns, responsable R&D depuis près d’un an « Les normes de l’ASN sont de plus en plus intransigeantes. La sécurité et la fiabilité des équipements utilisés dans le nucléaire doivent être sans faille. Robatel Industries est très pro actif dans ce domaine. Engagés à 100%dans la sécurité des process, nous anticipons les exigences de l’ASN via l’amélioration continue de nos produits. » Robatel Industries est chaudronnier depuis près de 200 ans et les potentiels d’amélioration sur les techniques ont été pratiquement épuisés. Aujourd’hui l’innovation en matière de sécurité passe donc principalement par la recherche de nouveaux matériaux dédiés aux emballages de produits radioactifs ou encore aux joints d’étanchéité.

Participer aux cercles de l’innovation pour partager … et découvrir

En 2012, le laboratoire lyonnais de Lennox Emea devient le laboratoire centralisé de toute la branche. L’enjeu est stratégique pour Jean Michel Carre. « Notre laboratoire doit être une vitrine de l’innovation. Rejoindre les cercles de l’innovation nous a permis de faire partie d’une dynamique de réseau R&D. Les échanges avec nos pairs nous donnent l’opportunité d’améliorer nos modes de fonctionnement, notre organisation, nos process. Et ça fonctionne… même si nous appartenons à des secteurs d’activité différents ».

cercles_innovation (002)

De son côté, lorsque les cercles sont lancés à l’été 2018, Constance Robeyns venait d’arriver chez Robatel Industries avec l’envie de mieux connaître le monde de l’industrie. « Pour moi, le bénéfice est double. Grâce aux cercles de l’innovation, j’élargis mes connaissances et en même temps je rencontre d’autres responsables R& D. J’ai par exemple découvert que l’innovation ne relevait pas seulement de la technologie développée en laboratoire, mais pouvait prendre des formes très diverses et toucher à toutes les activités de l’entreprise : le commercial, la gestion de projets. Et puis, les cercles de l’innovation m’ont fait avancer sur des sujets très concrets comme celui des brevets ».

Des rencontres au format innovant…

Pour Jean Michel Carré : « Chacun a des contributions intéressantes en lien avec son domaine d’activité, chacun a une expertise particulière à mettre en perspective. Ce qui permet d’éclairer les problématiques plus largement et de découvrir d’autres façons de les résoudre. Nous mettons en commun nos enjeux et nos façons d’y faire face. Nous ne perdons jamais notre temps, la périodicité est bonne, le format optimisé. Chaque thématique est originale, différente et en même temps complémentaires ». Quels sont les facteurs clés de succès pour des innovations réussies ; Enjeux et pratiques de la Propriété Industrielle au sein des entreprises ; Comment favoriser l’innovation participative en entreprise, voici quelques un des thèmes abordés lors des cercles de l’innovation. Et puis, il y a les visites de site, celui de Bel Air Camp et de Safran Landing Systems, par exemple. Enfin, les cercles sont systématiquement organisés chez l’un des membres des cercles : chez Engie, Santos, Robatel Industries, Velan. « Le fait d’être dans le contexte de production des entreprises est une des valeurs ajoutées des cercles. Lorsque nous nous retrouvons dans l’environnement de la problématique, c’est plus fort. Cette immersion donne un autre regard » explique Jean Michel Carré

Avec à la clé… des solutions pour aujourd’hui et pour demain

« Mes nouvelles connaissances ont rapidement été mises au service de mon entreprise. J’ai élargi mon champ d’actions « innovation » à tous les services et mis en place une formation avec un cabinet conseil pour sensibiliser tous les collaborateurs à l’innovation et à la recherche et développement » explique Constance Robeyns qui précise également qu’elle garde en tête les autres sujets, pour pouvoir les traduire en projet à plus long terme. « Le cercle qui s’est déroulée chez Velan sur l’innovation participative me donne des pistes intéressantes pour une application ultérieure chez Robatel. » Jean Michel Carré précise « c’est une source d’inspiration, un input pour faire les choses autrement ». Il apprécie également l’entraide et la solidarité ancrées au sein des cercles. « Nous échangeons en dehors des réunions et nous nous aidons mutuellement sur des problématiques qui peuvent être très diverses, le recrutement, la recherche de prestataires… »

> En savoir plus

 

*Gaz à effet de serre

Allison Caumette