Actualité SGAME relève le défi de la robotisation

SGAME relève le défi de la robotisation

Il y a 2 ans, dans le cadre de sa démarche RSE, l’entreprise SGAME décidait de robotiser un processus de soudage manuel répétitif au sein de son atelier de production. Objectif : valoriser ses collaborateurs, améliorer leur confort de travail et leur permettre d’acquérir de nouveaux savoir-faire. Un défi pour une PME qui travaille essentiellement en manuel, dans son atelier de Chaponost, défi que Guillaumette LECANTE, Présidente de SGAME, et son équipe ont relevé avec UIMM LYON CONSEIL.

Vous avez fait appel aux équipes d’UIMM LYON CONSEIL pour mener un projet de robotisation, une véritable innovation pour votre entreprise. Pourquoi ?

Nous fabriquons, pour notre principal client, environ 600 000 cartes électroniques par an sur lesquelles nos opératrices de fabrication soudent manuellement un petit moteur.

Il s’agit d’une opération répétitive et nous voulions apporter des solutions pour améliorer les conditions de travail tout en valorisant nos salariés. D’où l’idée de robotiser ce process.

La première idée, début 2019, était de voir s’il n’existait pas de machine standard sur le marché. Mais nos besoins étaient trop complexes. Comme nous possédions peu de connaissances et de compétences en la matière, après quatre à cinq mois de réflexion, nous avons choisi de faire appel à UIMM LYON CONSEIL pour nous accompagner dans cette aventure.

SGAME et la robotisation

SGAME a fait le choix de développer son projet dans le cadre du programme IDEE. Pouvez-vous nous en dire plus ?

UIMM LYON CONSEIL nous a tout de suite dirigé vers le programme IDEE qui consiste à travailler en partenariat avec une école d’ingénieur. Plusieurs écoles étaient envisagées et au final nous avons retenu l’ECAM. Quatre étudiants en dernière année ont travaillé sur notre projet pendant 6 mois. Du début jusqu’à la fin, nous avons avancé tous ensemble : les étudiants, leur tuteur, Monsieur Pocachard et UIMM LYON CONSEIL avec Patrice Grolier qui nous a suivi étape par étape, jusqu’à l’aboutissement du projet avec la soutenance des étudiants en janvier dernier.

L’objectif des étudiants était de concevoir un « Proof Of Concept » c’est à dire de faire une démonstration de faisabilité avec un Cobot. Ensuite, les étudiants nous ont passé le relais pour travailler sur la mise en œuvre chez SGAME de l’idée de concept développée. Ce que nous avons fait en partenariat avec la société Flozen, un autre adhérent d’UIMM-LYON, un intégrateur, qui en partant du POC a industrialisé le cobot dans son environnement.

Quand le Cobot sera-t-il opérationnel ?

Nous avons travaillé avec Flozen jusqu’à l’été 2020, un peu ralenti par le Covid-19, et depuis cet automne, le cobot est en place pour une phase de rodage. Notre objectif est que l‘équipement soit opérationnel en janvier 2021, soit tout juste un an après la fin de la remise du projet par les étudiants de l’ECAM. Le projet aura duré en tout deux années, ce qui est une belle performance pour nous qui partions de zéro.

Comment le projet s’est-il déroulé en interne et comment a-t-il été accueilli ?

Mon père, Jean Claude Gas et moi-même, avons géré le pilotage du projet. Nous y avons associé le maximum de personnes en interne dont le responsable fabrication, Pascal Chevassus et notre équipe industrialisation et méthode.

Le projet a été très bien accueilli par les équipes de production car elles en étaient au cœur et en connaissaient les enjeux.

Nous sommes fiers d’avoir pu concrétiser ce projet, malgré la période que nous traversons.

Période qui nous a permis de renforcer le socle de SGAME qui fait notre force aujourd’hui : Qualité, Innovation et réactivité.

Aujourd’hui, ce projet représente une première étape dans la robotisation de nos processus et nous permet de continuer à valoriser et à faire monter en compétence nos équipes tout en gagnant en productivité, dans le respect de notre démarche RSE.

SGAME, entreprise basée à Chaponost, est spécialisée dans l’étude, l’industrialisation et la fabrication de cartes électroniques 100% made in France. SGAME compte 20 salariés et a réalisé un CA de 5.1 M€ à fin septembre 2020. SGAME est certifiée ISO 9001 et ISO 14001 et doublement labellisée ISO 26000 (Responsabilité sociétale des Entreprises). Cette démarche RSE, renforcée par l’engagement des salariés de SGAME, lui a permis cette année, malgré le contexte actuel, de réaliser un CA stable par rapport à l’année dernière sans perte de bénéfice.