Actualité Suramortissement exceptionnel, profitez-en pour accélérer la numérisation de votre entreprise !

Suramortissement exceptionnel, profitez-en pour accélérer la numérisation de votre entreprise !

Si nous sommes aujourd’hui en pleine incertitude, une chose est sûre, pour rebondir et s’adapter les TPE PME doivent investir dans la digitalisation de leur activité. Si elles franchissent le pas d’ici la fin de l’année, elles pourront encore bénéficier du dispositif fiscal exceptionnel lié au suramortissement proposé par l’Etat.

En septembre 2019, le gouvernement lançait un vaste plan d’aide à la « transformation numérique » des PME avec un nouveau dispositif fiscal pour soutenir l’investissement : le « suramortissement exceptionnel en faveur des investissements de transformation numérique » « Ces avantages fiscaux devraient prendre fin à la fin de l’année 2020. Nous encourageons toutes les entreprises à investir dans les prochaines semaines. Nous savons que les entreprises qui rebondiront le mieux après la crise, seront celles qui auront anticipé et investi ! » explique Christophe Depéchot, chargé d’affaires de SOMUDIMEC, la Coopérative financière créée par UIMM.

Une déduction fiscale de 40% du prix de revient de l’investissement neuf !

 « Cette déduction de 40% du prix de revient de l’investissement neuf qui a été prévue dans la loi de finance 2020, vient s’ajouter à l’amortissement normal. Le suramortissement n’apparaitra pas en comptabilité mais seulement sur la liasse fiscale » explique Christophe Depéchot. Il faut savoir que ce dispositif concerne tous les biens acquis à l’état neuf à compter du 1er janvier 2019 et jusqu’au 31 décembre 2020

Les investissements acquis à compter du 1er janvier 2021 sont également concernés, à condition que la commande ait été passée entre le 1er janvier 2019 et le 31 décembre 2020. Il faut qu’un acompte de 10% minimum ait été versé pendant cette période et que l’acquisition ait lieu dans les deux ans à compter de la date de commande « Toutes les entreprises qui exercent une activité industrielle et répondent à la définition de PME communautaire* sont concernées. Et il faut bien sûr que la PME soit soumise à un régime réel d’imposition, à l’impôt sur les sociétés ou à l’impôt sur le revenu »

Avec des financements adaptés aux besoins des industriels

Avoir des projets pour numériser son entreprise c’est bien, encore faut-il obtenir les financements. « Chez SOMUDIMEC, nous proposons d’accompagner les adhérents d’UIMM Lyon-France dans cette démarche, avec un financement adapté à leurs besoins et à leurs projets. Ainsi, ils pourront bénéficier d’un prêt ESSOR PMI pour des investissements inférieurs à   200 000 €, ou du dispositif prêt INNOV&PLUS avec des franchises pouvant aller jusqu’à deux ans, si leurs investissements vont au-delà de 200 000 €, avec un plafond de 7,5 millions d’€». Ces deux prêts sont garantis par SOMUDIMEC. INNOV & PLUS est garanti également par le Fonds Européen d’Investissement.

*  Une PME dont l’effectif n’excède pas 250 personnes et dont le CA HT s’élève à moins de 50 millions d’€ ou dont le total du bilan n’excède pas 43 millions d’€.

Pour en savoir plus sur le dispositif de suramortissement et les possibilités de financement, contactez : Christophe Dépéchot  06 15 33 22 96  

Investissements concernés par le dispositif de déduction fiscale

  • Equipements robotiques et cobotiques ;
  • Equipement de fabrication additive (imprimante 3D, scanner 3D nécessaires à l’exécution d’une production ;
  • Logiciels utilisés pour des opérations de conception, de fabrication ou de transformation ;
  • Machines intégrées destinées au calcul intensif (supercalculateurs) ;
  • Capteurs physiques collectant des données sur le site de production de l’entreprise, sa chaine de production ou sur son système transitique ;
  • Machines de production à commande programmable ou numérique ;
  • Equipements de réalité augmentée ou de réalité virtuelle utilisés pour des opérations de conception, de fabrication ou de transformation